Aujourd’hui, je vous propose de découvrir le travail de notre nouvelle collaboratrice : Raphaelle Monvoisin.

/
Qui es-tu dans la vie de tous les jours et d’où viens-tu ?

Je m’appelle Raphaelle, j’ai 25 ans et je suis designer spécialisée dans le web depuis plusieurs années. J’ai récemment rejoint une grosse boîte de jeux vidéo, Blizzard Entertainment pour ne pas les citer, de quoi alimenter mon inspiration pour les univers fantastiques au quotidien !

Je suis originaire du sud-ouest de la France, où j’ai pu profiter d’une enfance entourée par la nature, ce qui a beaucoup influencé mon oeil artistique et mes inspirations. Aujourd’hui je vis en région parisienne, au sud des Yvelines et à proximité de quelques jolis coins de nature qui me permettent de m’évader un peu du bruit de la ville avec lequel j’ai du mal à m’accommoder.

Je suis passionnée par l’image depuis toujours. L’illustration fut mon premier medium lorsque j’étais enfant, puis j’ai découvert le graphisme alors que je m’orientais vers des études scientifiques. Avec une évidence certaine, j’ai finalement opté pour une voie en adéquation avec mes aspirations artistiques en devenant designer. En chemin, j’ai découvert la photographie qui s’est révélée être une véritable passion, un nouveau moyen d’expression par l’image, toujours l’image…

Raphaelle Monvoisin, par Sophie Narsès.
Raphaelle Monvoisin, par Sophie Narsès.

 

Pourquoi la photographie ?

Mon histoire avec la photographie a commencé un peu par hasard. Alors que je pensais ne récolter que quelques souvenirs de vacances avec mon premier reflex, l’arrivée d’une focale fixe dans ma sacoche et la participation à un projet 52 (photographier un thème par semaine pendant un an) m’a plongé dans la photo créative et conceptuelle, ce qui fut une vraie révélation et une alternative à l’illustration pour créer des univers oniriques.

 

Quel matériel utilises-tu et as-tu eu?

Mon père m’a offert un Nikon D90 il y a quelques années. Lorsque j’ai eu envie d’améliorer mon matériel, je suis partie chez les rouges et suis actuellement équipée d’un Canon 6D. Séduite par les focales fixes, je travaille avec un Sigma Art 35mm f/1.4 et un Canon 85mm f/1.8.

 

Quel matériel envisages-tu d’acheter dans l’avenir et pourquoi ?

Si j’écoutais mes envies, j’aimerais un 135mm, un 100mm macro, un 16-35mm, un 70- 200mm…
Je médite donc doucement sur mon prochain achat, qui sera probablement une nouvelle focale fixe.

 

Quelle est ta plus grande réussite en photo ?

Plus qu’une réussite, il s’agit d’un défi lancé pour réaliser quelque chose qui me tenait à coeur : travailler avec des animaux, et plus particulièrement des chiens-loups. J’ai eu la chance de pouvoir collaborer avec des propriétaires de chiens-loups adultes et bébés, moi amoureuse de loups…

Ce fut une très belle expérience, capter le regard sauvage de ces animaux, mais aussi leur douceur et la complicité avec les demoiselles qui posaient à leurs côtés. Une expérience que j’espère renouveler sur mes projets futurs, et pourquoi pas avec d’autres animaux !

Raphaelle-Monvoisin--Guardians-of-the-Golden-Forest
Guardians of the Golden Forest, par Raphaelle Monvoisin.
As-tu un gros regret ?

Je n’ai pas de gros regret qui me vient à l’esprit, mais plutôt une mauvaise manie à laquelle j’espère remédier.

J’ai récemment fait un pas vers la photo de reportage, approche tout à fait différente de la photo que je pratique habituellement, à savoir la photo de portrait, mise en scène et paysage. J’ai ainsi fait mon premier mariage, ainsi que la couverture d’un festival de musique.

Conditionnée par la pensée de réaliser LA bonne photo sans prendre 50 fois la même scène, j’ai parfois tendance à me priver de déclencher. Une fois à la maison, j’ai alors le regret de n’avoir pas assez mitraillé à l’instant où j’aurais pu me faire plaisir.

 

Que préfères-tu photographier de manière générale ?

La nature et ses émotions.
Un paysage au ciel menaçant, le regard d’une jeune femme au détour d’une forêt, ou encore une lueur sauvage dans l’oeil d’un loup.
Je m’essaye tant à la photo de paysage qu’à la photo de portrait, et la nature prédomine dans mes photos, car elle est ma principale inspiration. J’aime à transcender le réel pour apporter une dimension particulière à mes photos, confrontant le réel et l’irréel, imageant des pensées et concepts qui me sont chers et invitant le spectateur à se projeter, s’interroger ou encore voyager vers un monde intérieur.

 

Quels logiciels et matériel informatique utilises-tu au quotidien ?

Etant souvent nomade, je travaille sur un ordinateur portable, que j’emmène facilement avec moi.
Je retouche mes photos sur Lightroom puis Photoshop. Les deux me sont vraiment complémentaires.

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait se lancer sérieusement ?

Ne pas se brider et se laisser aller à découvrir les possibles qu’offre la photographie. C’est ainsi que l’on découvre ses véritables affinités pour ensuite se spécialiser dans une technique particulière… ou au contraire pratiquer différents types de photographie selon ses envies et ses humeurs ! 🙂

Raphaelle-Monvoisin--Touch-of-a-Light
Touch of a Light, par Raphaelle Monvoisin.
Me suivre :

Un commentairesur “Interview – Raphaelle Monvoisin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *